Les éléments de la sculpture celtique d’art pariétal
Les éléments de la sculpture celtique d’art pariétal

Art pariétal dans les Pyrénées

Art pariétal

L’expression "art pariétal" (du latin parietalis : relatif aux murs, paroi), désigne l’ensemble des œuvres d’art réalisées par l’homme sur des parois de grottes.

Pour plus d’informations consultez la page wikipédia sur l’art pariétal.

Sculpture ancienne

➔ A proximité de l’ancienne station thermale des Fontaines d’Escot et à côté d’un griffon se trouve une sculpture d’art pariétal.

Gravée à même la roche lors de l’ère celtique elle fut en partie christianisée lors de l’occupation de la vallée d’Aspe par les romains.

Cette sculpture est composée de 4 éléments : une lune, une figure féminine, un chrisme ainsi qu’une échelle.

La femme

Il semble que la femme est en train de donner naissance.

Cela peut être corroboré par le fait que pour les celtes et les romains les sources d’eau chaude représentaient les eaux de naissance (le liquide amiotique) de la Terre.

La femme symboliserait donc ici la fertilité.

Il est également possible que par le passé les femmes ait choisi d’accoucher dans l’eau à 27 degrés des Fontaines d’Escot.

Veuillez voir Déesse Mère pour plus d’informations.

Le chrisme

Le chrisme est un des premiers symboles chrétiens.

Le chrisme des Fontaines d’Escot est orné de la lettre S, ce qui rappelle l’Ordre de Saint Jacques.

D’ailleurs vous retrouvez ce même symbole à la Cathédrale d’Oloron ainsi qu’à celle de Jaca en Espagne.

L’échelle

L’échelle est la partie centrale de la sculpture.

Elle représenterait le chemin de Saint Jacques, qui passait autrefois directement sur les terres des Fontaines d’Escot.

Le chemin qui mêne vers la sculpture et l’ancienne station thermale
Le chemin qui mêne vers la sculpture et l’ancienne station thermale